Me connaître

 Biographie 

Christophe Euzet est né le 2 avril 1967 à Perpignan. Juriste et universitaire de profession, il est marié et père de deux enfants. Il est élu député dans la septième circonscription de l'Hérault en 2017. Il siège initialement dans le groupe La République En Marche avant de participer à la fondation du groupe Agir ensemble en 2020, dont il est désormais membre.

 

Après l’obtention de son DEA puis de son doctorat en droit public à l’Université des Sciences Sociales de Toulouse 1 Capitole, il devient Maître de Conférences à l’Université Via domitia de Perpignan.

Lauréat de l’Association Nationale des docteurs en droit et de l’Académie internationale de droit constitutionnel, il a enseigné dans une douzaine de pays du bassin méditerranéen et d’Afrique subsaharienne avant de devenir directeur de l’UFR Culture de l’Université internationale Senghor d’Alexandrie en Egypte.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages en droit public (droit constitutionnel ; relations internationales ; comment la France est-elle gouvernée ? ; et d’une trentaine d’articles publiés dans des revues juridiques).  

 

Constitutionnaliste et internationaliste à l’origine, il s’est progressivement spécialisé au sein du centre de recherche sur les espaces méditerranéens sur les questions socio-économiques, institutionnelles et politiques liés à cet espace géographique.

 

Il est, depuis le 18 juin 2017 député de l’Hérault. Son adhésion au mouvement La République En Marche ! est son premier engagement politique.

Dans le cadre de son mandat de député il siège au sein de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République. Il est juge à la Cour de justice de la République de 2017 à 2020. Au niveau national, il s’investit particulièrement sur les sujets de laïcité et de relations avec les collectivités territoriales. En décembre 2020, il quitte son siège de juge titulaire à la Cour de justice de la République pour intégrer la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi confortant les principes de la République. 

Au niveau local, en tant que député du littoral héraultais, il s’investit tout particulièrement sur les questions touchant sa circonscription en particulier et le littoral méditerranéen en général : pêche, ostréiculture, enjeux littoraux. En tant que vice-président du groupe tourisme à l’Assemblée nationale, il est particulièrement attentif à la question du tourisme littoral.

Honorant une promesse de campagne, il dépose le 3 décembre 2019 à la présidence de l’Assemblée nationale une proposition de loi visant à promouvoir la France des accents et à lutter contre les discriminations par l’accent. Cette proposition de loi entend intégrer l’accent dans la liste des motifs de discrimination prohibés par le code pénal et le code du travail. Comme l’indique Christophe Euzet dans une tribune publiée par le journal Le Monde le 9 août 2020 « Dans notre pays centralisé, un seul accent est socialement acceptable, celui de « l’élite » cultivée parisienne. Cela est particulièrement vrai pour les métiers impliquant une prise de parole publique :  journalisme audiovisuel, monde du cinéma ou du théâtre, monde politique, monde universitaire, cénacles intellectuels. Pour que ce dernier bastion de la discrimination, aux effets largement sous-estimés, émerge dans les consciences, il convient de le faire entrer dans la loi. ». Cette proposition de loi remporte un échos médiatique important et conduit Christophe Euzet à intervenir dans de nombreux médias de presse écrite nationale et régionale, de télévision et de radio. Cette proposition de loi est adoptée par la Commission des lois le 18 novembre 2020. Le 26 novembre 2020, elle est adoptée par 98 voix « pour » et 3 « contre » en séance publique à l’Assemblée nationale, avec le soutien du Gouvernement, des groupes Agir ensemble, Modem, La République en Marche et de certains membres des groupes Libertés et territoires, Socialistes et apparentés et UDI et indépendants. Le Ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti s’est dit « archi-convaincu » par le texte.

Groupes d'études et d'amitié

  • Vice président du groupe d'études valorisation des activités touristiques

  • Membre du groupe d'études république et religions

  • Membre du groupe d'études vigne, vin et œnologie

  • Membre du groupe d'études Économie maritime

  • Membre du groupe d'études cybersécurité et souveraineté numérique

  • Membre du groupe d'études commerce, artisanat et métiers d'art

Mes fonctions à l'Assemblée Nationale

Membre de la Commission de lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république

  • Rapporteur sur la mission flash chargée d'apprécier les incidences d'une évolution du mode de scrutin des députés

  • Rapporteur sur la Loi n° 2018-133 du 26 février 2018 portant diverses dispositions d'adaptation au droit de l'Union européenne dans le domaine de la sécurité.

  • Rapporteur au nom de la commission des lois sur les pétitions populaires déposées devant l'Assemblée Nationale

  • Membre de la mission d'information sur la gestion des évènements climatiques majeurs dans les zones littorales de l'hexagone et des outre-mer

  • Membre de la mission d'information sur la déontologie des fonctionnaires et l'encadrement des conflits d'intérêt (achevée le 2 février 2018)

  • Membre titulaire de la commission nationale consultative des droits de l'homme

  • Membre titulaire de la commission supérieure de codification 

  • Juge titulaire à la Cour de justice de la république de 2017 à 2020 

Commission permanente

Rapports et missions d'information

Organismes extra-parlementaires

Besoin de plus d'infos ?

Nous serions heureux de pouvoir vous répondre.

  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle